Le portail infoservices de la commune de Venizy

Solidarité Ukraine - Mairie de Fargues

SOMMAIRE

 

Le journal des hexagons

Image

Par Soulcié

 

 

 Actualité municipale

Avis : factures d’eau de juin

Robinet D'eau Logo Icône élément Clip Art Libres De Droits , Svg , Vecteurs Et Illustration. Image 70564156.

Les factures d’eau du mois de juin (normalement prélevées fin juillet) ont subi un retard de traitement à la Trésorerie.
Le prélèvement sera effectué par les services concernés à partir du 15 août.

Fermeture pour congés

L ‘Agence postale et la Bibliothèque seront fermées du 1er au 22 août inclus

SÉCHERESSE : état d’alerte renforcée

Restrictions supplémentaires pour l’Yonne
Voir l’alerte préfectorale et l’arrêté du 21 juillet.

Carte au 21 juillet

Carte du 4 août

Commune : Venizy (89210)
Niveau : Alerte renforcée
Détails :
– Bassin de l’ Aval Armançon (eaux superficielles)
arrêté valable du 22/07/2022 au 31/10/2022
– Bassin de la Vanne (eaux superficielles)
arrêté valable du 22/07/2022 au 31/10/2022 .
ALERTE RENFORCÉE, Pour les particuliers, il est interdit d’arroser les massifs fleuris ou les pelouses à n’importe quelle heure de la journée. Il n’est plus possible de laver son véhicule chez soi. Le remplissage des piscines n’est plus possible, sauf cas particulier de remise à niveau ou de premier remplissage d’un chantier commandé avant les restrictions. Les terrains de sport ne peuvent plus être arrosés en journée. Les agriculteurs doivent limiter drastiquement l’irrigation des cultures..
DEUX SECTEURS PASSENT EN ALERTE “CRISE”, La sécheresse qui touche l’ensemble du territoire national s’intensifie ce début du mois d’août. Dans l’Yonne, les secteurs les plus touchés sont ceux du Cousin et du Serein. Déjà placés en alerte renforcée depuis le mois de juillet, ils sont désormais au seuil de “crise”. Dans le département, les premiers secteurs placés en alerte l’étaient dès le début du mois de juin.

Si la situation est particulièrement préoccupante sur ces secteurs, elle l’est aussi sur les bassins de l’Armançon, de la Vanne et de l’Ouanne-Loing, en alerte renforcée. Les bassins du Tholon, de l’Yonne moyenne, aval et nord sont, eux, en alerte. .

 

 

Les entreprises de l’eau appellent les usagers à “la sobriété” dans leur consommation

La Fédération professionnelle des entreprises de l’eau, qui représente notamment la Saur, Suez et Veolia, réclame, lundi, “une planification de la politique de l’eau volontariste”.

A l’approche de l’été, le lobby de l’eau appelle à “anticiper” face à la sécheresse. La Fédération professionnelle des entreprises de l’eau (FP2E), dont les membres distribuent l’eau potable à 60% des Français, a invité, lundi 13 juin, tous les usagers – agriculteurs, industriels, services publics – à “la sobriété” dans leurs consommations.
Alors que 35 départements sont déjà soumis à des restrictions d’usage, le manque d’eau pourrait menacer d’ici à la fin de l’été une grande part du territoire national. L’association rappelle les “situations problématiques” de l’été 2019, au cours duquel 88 départements avaient été soumis à des restrictions. Certaines communes rurales avaient alors dû être approvisionnées par camions-citernes. “Ne pas revivre ces situations problématiques pour la population et pour les activités économiques impose d’anticiper”, souligne la FP2E.

“Renaturation” du Créanton

Voir en page : Dossiers majeurs

 Grande Rue – Avenue des Ouches :
le ras-le-bol des riverains 

La “planification” des travaux routiers se ferait, paraît-il, sur 5 ans (c’est  antinomique avec les situations d’urgence que le Conseil départemental prétend, pas ailleurs, assumer)…. Ceci, ajouté au bond du coût des matières premières, expliquerait le retard dans la réfection de la partie venizienne de la RD30.
C’est donc de la faute à personne. C’est une fatalité et nul n’y peut rien.

Les travaux ne commenceront pas à la fin de la semaine 35 (29 août) mais, peut-être, à la fin de la semaine 39 ! (26 septembre)

Eurovia (“le prestataire de service” comme on dit pudiquement lorsqu’on confie des travaux à vocation publique à une société privée) a, paraît-il, revu son planning. C’est ainsi cette entreprise qui décide des urgences, en lieu et place des “élus”, normalement installés dans leurs confortables fauteuils pour être à NOTRE service.

Comment on dit se foutre du monde dans le langage des conseillers départementaux ?

Ce sera la vitesse maximale autorisée dans la traversée de Venizy

22 voix pour le “30”, 10 contre. Les riverains de la Grande Rue et de l’avenue des Ouches ont choisi.

Panneau Limitation de Vitesse 30 km/h - Direct Signalétique

Pourquoi la gestion du réseau routier laisse tant à désirer ?

La Cour des Comptes s’est récemment alarmée de l’état des routes en France (donc de leur gestion budgétaire et de la compétence des décideurs). La qualité du réseau routier est une part essentielle des services publics. Tout ce qui participe au sentiment d’abandon et de délaissement des zones rurales accroit la défiance envers le politique et pousse les populations  à l’abstention ou à des choix électifs aussi absurdes que dangereux.

La remise en état des routes ne doit plus être une variable d’ajustement des budgets communaux et départementaux.

Les titres des chapitres du rapport de la Cour des Comptes sont suffisamment édifiants et présagent du contenu.
L’absence d’une véritable politique routière“, “l’insuffisance des outils de pilotage et de programmation” et, enfin, “des réformes et des réorganisations nécessaires“.
Dans ces 139 pages publiées par la Cour des comptes ne parle  pas seulement des routes françaises mal entretenues, elle flingue.
Évidemment, l’organisme n’a pas compté les nids-de-poule, ornières et diverses crevasses qui décorent les nationales, départementales et vicinales hexagonales, il fait mieux.
Dans son document, il explique le pourquoi du comment :

Pour quelles raisons en sommes-nous arrivés là ?
À cause d’une décentralisation mal conçue au sommet de l’État et mal vécue au niveau local. Des routes ultra-sollicitées et ultra-abîmées Résultat de cette délégation : l’État lui-même ne gère plus que 1,1 % des routes. Sauf que ce tout petit pourcentage représente pas loin de 20 % de la circulation, que les pouvoirs publics nationaux ont sans doute d’autres chats à fouetter, et que ces autoroutes de liaisons ou quatre voies, puisqu’elles sont ultra-sollicités, sont aussi ultra-abîmées. Le sort des 380 000 voies sous la houlette des départements, et des 700 000 routes qui sont sous la coupe des communes n’est pas bien meilleur. Ces collectivités territoriales et locales voient leurs prérogatives renforcées, mais sans les budgets qui pourraient leur permettre de les gérer. Alors la Cour des Comptes appelle l’État à prendre ses responsabilités.

Pour le contrôleur des comptes publics, l’instance nationale doit rester le patron des routes françaises. Un rôle crucial que “l’État ne s’est pas donné les moyens d’exercer”. Une inconséquence qui, justement, a de graves conséquences sur la sécurité routière, “et notamment sur les usagers de deux roues” note le rapport.

Reste évidemment à envisager des solutions, “le plus rapidement possible selon la Cour. Pour l’organisme, ces solutions passent par une reprise en main de la part de l’État, sans toutefois revenir vers une centralisation du réseau routier. Cette reprise en mains doit prendre la forme “d’une politique nationale en concertation avec les collectivités territoriales”, mais aussi et surtout, d’une obligation de se donner “les moyens d’un financement pérenne. Pour que la remise en état des routes ne soit plus une variable d’ajustement des budgets communaux et départementaux, ou l’on puise lorsque l’on a un petit excédent, et que l’on reporte aux calendes grecques en période de disette.

 Décentralisation, compétences et incompétences:

La Cour des Comptes met clairement en cause la compétence des décideurs et acteurs locaux (Conseils départementaux), fustige le ronron des habitudes et les programmations empiriques.

../ la programmation, dans les collectivités locales, demeure le plus souvent empirique, sans règle claire entre dégradations constatées et crédits affectés . Elle se réduit parfois à une répartition forfaitaire entre territoires . Sa formalisation pourrait passer par la présentation de plans pluriannuels dans les rapports d’orientations budgétaires présentés aux assemblées délibérantes . /..

Lire : la Cour des Comptes s’alarme de l’état des routes en France – le rapport complet

ANIMATIONS

Les productions de juillet de l’Atelier Art et Couleurs Venizien

À partir du 10 août (puis tous les 15 jours) :

UN NOUVEAU FROMAGER :

Alain LIMOGE d’ Auxon –  Appellation Chaource et Soumaintrain – + spécialité de la ferme.

DIVERS – INFO

DERNIÈRE INFOLETTRE

L’Infolettre de l’été 2022 est en ligne. Voyons ça...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Actualité département & région

Plus d’actualités locales (par Google Actualités)  

La sécheresse s’intensifie dans l’Yonne

Après des précipitations “très inférieures aux normales saisonnières” au printemps et des températures très élevées en ce début d’été, la sécheresse s’intensifie dans l’Yonne.

Sécheresse : le débit de l'Armançon divisé par dix
L’Armançon

“Cette première quinzaine de juillet a été extrêmement déficitaire en précipitations, avec un déficit de 99,8 % par rapport à la normale pour la période du 1er au 17 juillet”, indique ce vendredi 22 juillet 2022 la préfecture de l’Yonne. “Sous l’influence aggravante de l’épisode caniculaire de mi-juillet, la plupart des cours d’eau ont vu leur débit chuter. L’indice d’humidité des sols est, lui aussi, à la baisse.”

Les services de l’État dans le département qualifient de “préoccupante” la situation des bassins du Serein, de l’Armançon amont et aval, de la Vanne, et du Cousin. Déjà placés en alerte, ces quatre secteurs franchissent un seuil supplémentaire et passent en “alerte renforcée”. Trois autres secteurs restent concernés par le seuil inférieur d’alerte sécheresse : Ouanne et Loing, Orvanne et petits cours d’eau du Nord-Yonne, Tholon.

Pour les services publics comme les particuliers, il est interdit de procéder au lavage des voies et des trottoirs, nettoyage des terrasses, matériels urbains, façades, toitures, surfaces à vocation sportive et de loisirs, sauf avec du matériel haute pression. Mais aussi de procéder à l’arrosage des espaces verts, massifs fleuris, plantations en contenant, arbres et arbustes plantés en pleine terre depuis moins d’un an (publics comme privés), ou encore de maintenir en fonctionnement les fontaines publiques.

Le remplissage et la vidange des piscines ouvertes au public sont soumis à autorisation préalable de la direction départementale des territoires. La mise à niveau est autorisée dans le respect des obligations sanitaires.

Une donnerie à Saint-Florentin

Ouverte à tous les particuliers, vous y déposez vos objets devenus inutiles et vous repartez (ou pas !) avec d’autres objets dont vous avez besoin (ustensiles de cuisine, vaisselle, décoration, vêtements, jeux…)

Renseignements :

Espace Famille Florentinois
15 rue de l’Hôtel de Ville 89600
03 86 35 09 04

 

Baignades dans le département  : les meilleurs endroits

Qualité de l'eau des baignades dans l'Yonne : le site de Coulanges-sur-Yonne interdit pour la saison 2019 - Auxerre (89000)

Dans l’Yonne, huit sites de baignades surveillées figurent dans l’état des lieux de l’ARS : sept dont l’eau est considérée “excellente” (Villeneuve-sur-Yonne, Saint-Julien-du-Sault, Brienon-sur-Armançon, Saint-Florentin (qui ne sera pas surveillée cette année), Tonnerre, Saint-Fargeau et Mailly-la-Ville) et un ou celle-ci est “bonne” (Vermenton). Les résultats sont établis à partir des analyses 2018 à 2021.

En région, sur les 85 sites de baignades naturelles recensées, 69 ont une eau “excellente”, sept “bonne”, deux “suffisante”, deux “insuffisante” et cinq ne sont pas classées faute de prélèvements suffisants.

Conseils.
Les bons comportements à adopter : se baigner dans les secteurs surveillés et respecter les consignes locales de sécurité, apprendre à nager aux enfants et les accompagner au bord de l’eau, ne jamais surestimer ses capacités physiques, éviter la baignade dans les deux heures qui suivent un repas copieux ou une consommation d’alcool, entrer progressivement dans l’eau pour éviter toute hydrocution.
S’informer.
Pour connaître la qualité de l’eau des différents sites de baignade au cours de l’été, rendez-vous sur le site www.baignades.sante.gouv.fr.

Agenda culturel de Saint-Florentin – été 2022


Cliquez pour agrandir

De très nombreuses activités culturelles sont proposées par la municipalité et les associations florentinoises :  expositions, musique, visites commentées, danse, ateliers…

Découvrez l’ensemble du programme en téléchargeant l’agenda complet

 

Yonne Tour Sport

Yonne Tour Sport propose des activités de 10h à 12h30 et de 14h à 17h du lundi au vendredi pendant les 6 semaines du 11 juillet au 17 août 2022. La formule est souple et pratique pour les familles qui peuvent inscrire leurs enfants pour 1h, 2h, 3h, la 1/2 journée ou la journée entière.
Le Yonne Tour Sport est une manifestation itinérante, où chaque étape correspond à une commune différente. L’objectif est de couvrir l’ensemble du département sur la totalité de la manifestation, en veillant à proposer, sur une semaine, une date par secteur du département. Selon les possibilités et les contraintes de la manifestation, l’objectif est également de proposer, au minimum, une date par canton.

Télécharger l’affiche

Sortir dans l’Yonne

Vide Grenier Prilly - Home | Facebook Tous les vide-greniers/brocantes de l’Yonne jusqu’à la fin de l’année ?
C’est  ICI !

Le plein d’idées pour un été inoubliable par l’Yonne Républicaine

 

Le magazine “Heures d’été”
est l’incontournable
de vos vacances.
Suivez le guide !

À lire en ligne ou à télécharger gratuitement

DÉCOUVERTE NATURE

Services “publics”

Retrouvez le BUS Services à Chailley, le quatrième jeudi de chaque mois, de 9h15 à 12h30

Les publications de la Région et du Département

Au fil de l'Yonne

Le nouveau numéro du magazine d’information du “89” et des octoneuviens est en ligne.

À télécharger

NOUVEAU ! Des livres numériques à télécharger !

Guide des PME

Le guide des aides spéciales aux PME. 32 pages à découvrir.

 

 

 

 

Actualité générale

Plus d’actualité nationale et internationale.(par MSN Actualités)

Chaque jour, pendant l’été, en direct du Gorafi.

Nos 5 conseils minceur pour être moins gros que vos amis cet été car c’est ça le plus important au final.

 

Voici quelques idées pour conserver une meilleure ligne que vos “amis” avant les vacances.

Multipliez les apéros entre amis avant l’été et apportez des gâteaux apéritifs. Ils sont terriblement addictifs, vous détruirez toutes leurs bonnes résolutions avant vos vacances dans cet airbnb à Royan. Mais soyez fort, ne cédez pas : personne n’a jamais été capable de manger qu’un seul Tuc.

Méfiez-vous de Loïc. Il dit “qu’il s’en tape de son poids” puis paf ! Vous le retrouvez au mois d’août et il a tout perdu. Il faisait le même coup au collège ; il révisait à la dernière minute et il avait quinze en SVT.

Organisez un après-midi crêpes. Ne proposez que du Nutella comme accompagnement ; c’est très riche, très sucré et très gras. Dans deux jours, vos invités seront accros et ils devront se battre dans des grandes surfaces pour obtenir des pots en soldes. Attention, Sandrine est au courant pour les orang-outans alors prenez lui de la pâte à tartiner Bio.

Arrangez-vous pour que Michel ne vienne pas, il ne prend jamais de poids. Commencez par des petites manœuvres en douce pour le rendre persona non gratta dans votre groupe de potes. Dites qu’il a voté Dupont Aignan au présidentiel par exemple.

Faites vous des amis dans le Périgord. Leur gastronomie est très grasse, en plus ils ont un sacré coup de fourchette. ll ne vous sera pas très dur d’avoir un meilleur IMC qu’eux.

In Le Gorafi

Pas convaincus par la loi pouvoir d’achat, les Français veulent taxer les superprofits.

Peu convaincus par la loi pouvoir d’achat, les Français voulaient taxer les superprofits - SONDAGE EXCLUSIF - Photo de Bruno Le Maire et Emmanuel Macron en septembre 2021 à Paris

Une occasion manquée ? Les Français ne sont pas convaincus de l’efficacité des mesures adoptées par le Parlement pour « protéger » leur pouvoir d’achat, selon la formule consacrée, en ces temps d’inflation. Selon une enquête YouGov réalisée pour Le HuffPost le lundi 8 et mardi 9 août, moins de 2 Français sur 10 estiment que les aides débloquées par le gouvernement et validées par les députés et sénateurs vont les « aider » dans leur « vie quotidienne ». Ils sont 67 % à affirmer l’inverse.

Dans le détail, les Français proches du Rassemblement national et de la Nupes sont, sans surprise, les plus critiques, avec respectivement 77 et 76 % d’opinions négatives. Plus inquiétant pour la majorité présidentielle (devenue relative) et pour Emmanuel Macron, leurs électeurs ne sont pas vraiment emballés non plus par le paquet de mesures adopté au Parlement : 49 % d’entre eux déclarent qu’il ne va pas améliorer leur quotidien (contre 39 %).

Ce n’est pas mieux pour l’une des dispositions phares, la réduction de 30 centimes par litre de carburant annoncée pour deux mois à partir du 1er septembre. Selon l’étude YouGov, 54 % des Français s’en disent insatisfaits quand ils sont 37 % à s’en contenter. Et ce n’est pas tout. D’autres indicateurs tendent à montrer la déception ambiante à l’heure où le gouvernement tente de préparer la population à une rentrée difficile.

Les Français raccords avec le patron de l’ONU

Peu convaincus par l’utilisation de la vingtaine de milliards d’euros promis par l’exécutif, les Français plébiscitent une autre mesure, toutes tendances politiques confondues… Une disposition retoquée par les parlementaires, au grand dam de la gauche : la taxation des « superprofits » réalisés par les grands groupes comme TotalEnergies ou CMA CGM en ces temps de crise. 59 % des personnes interrogées par YouGov auraient aimé qu’elle soit adoptée. Ils sont 22 %, seulement, à se dire hostiles à cela.

Même les électeurs enclins à soutenir le chef de l’État ne semblent pas comprendre le refus des députés de la majorité présidentielle, guidés, sur ce sujet, par le ministre de l’Économie et des Finances Bruno Le Maire, farouchement opposé à un tel dispositif. Plus de 60 % des sympathisants de « Ensemble », le mouvement qui regroupe les différents partis autour d’Emmanuel Macron, se disent en « désaccord » avec le choix finalement opéré.

Dans le détail, c’est du côté des électeurs proche des Républicains que l’on semble le plus sceptique. Et encore… 54 % des sympathisants du parti gaulliste réprouvent le refus des parlementaires de voter la taxe.

Des chiffres qui ne manqueront pas d’alimenter le débat en France, quelques jours après que le patron de l’ONU Antonio Guterres s’est prononcé en faveur de ce fameux impôt, pour en finir avec la « cupidité », des grands groupes qui réalisent des profits « scandaleux » sur « le dos des plus pauvres » . « J’appelle tous les gouvernements à taxer ces profits excessifs », a-t-il ainsi lancé le 3 août dernier lors d’une conférence de presse, alors que l’Italie, la Grande Bretagne ou d’autres ont déjà franchi le pas. Les députés de la Nupes, eux, ont promis de revenir à la charge dès la rentrée avec, la publication d’un rapport début octobre sur le sujet.

in Le Huffington Post

Sécheresse : la FNSEA alerte sur une possible “pénurie de lait dans les mois qui viennent”

À cause de la sécheresse, les animaux “qui sont dans les prés habituellement en cette période, n’ont plus rien à manger”, explique sur franceinfo Yannick Fialip, président de la commission économique de la FNSEA.

Sécheresse : la FNSEA alerte sur une possible "pénurie de lait dans les mois qui viennent"

“Je pense que dans les mois qui viennent, on va avoir une pénurie de lait en France”, a alerté vendredi 5 août sur franceinfo Yannick Fialip, éleveur et président de la commission économique de la FNSEA, alors que la sécheresse touche la quasi-totalité des départements de la métropole. “Pour faire du lait, il faut des fourrages, essentiellement de la luzerne et du maïs qui ont peu poussé cette année”, souligne Yannick Fialip. Il espère par ailleurs “une hausse” du prix du lait payé aux producteurs pour “assurer la pérennité de la filière”.

On a des animaux, qui sont dans les prés habituellement en cette période, qui n’ont plus rien à manger. Il faut apporter des fourrages stockés ce printemps, qui étaient destinés à alimenter les animaux l’hiver, que l’on utilise dès le mois de juillet et le mois d’août.

“On tape dans les stocks. C’est quelque chose d’inhabituel pour nous. On est très inquiet sur la capacité de beaucoup d’éleveurs à pouvoir nourrir leurs troupeaux sur l’ensemble de l’hiver 2022-2023.”
Yannick Fialip

Adoption d’un animal : il faudra désormais un certificat d’engagement

Elevage du Grand Chien de Culann - Mayerling du Grand Chien de Culann

L’achat ou le don d’un animal de compagnie est désormais plus encadré. Depuis le 19 juillet, un décret rend obligatoire la délivrance d’un “certificat d’engagement et de connaissance” au moment de l’acquisition d’un chien, d’un chat ou d’un équidé.

Issu de la loi “visant à lutter contre la maltraitance animale et à conforter le lien entre les animaux et les hommes”, promulguée le 30 novembre 2021, ce certificat a pour visée de “sensibiliser et de responsabiliser les détenteurs”, selon les mots du ministère de l’Agriculture, alors que 100.000 animaux de compagnie sont abandonnés chaque année.

Pour éviter les achats ou adoptions impulsives, ce certificat devra être rédigé par une personne titulaire de l’ACACED -Attestation de Connaissances pour les Animaux de Compagnie d’Espèces Domestiques- ou une de ses équivalences. Il devra être remis au destinataire au moins 7 jours avant la cession de l’animal.

Pas encore de sanctions

Ce nouveau certificat va permettre de balayer l’idée selon laquelle il ne s’agit que d’une simple transaction. “Cela formalise le fait que ce don ou cette vente a été raisonnée et débattue avec le futur propriétaire.” Seule incertitude, selon lui, il faut que cela soit fait de manière “sérieuse”.

“Si les gens signent le certificat comme quand ils sont sur Google et qu’on vous demande d’accepter quelque chose et que vous cliquez parce qu’il y a 320 pages d’informations en caractère 2 à lire et que personne ne le fait jamais”, compare-t-il.

Pour l’instant, il n’y a pas encore de relais pénal et contraventionnel. Le ministère de l’Agriculture précise qu’un “autre décret à venir précisera les sanctions pour le cédant qui ne vérifie pas que l’acquéreur ait signé un certificat et pour la personne délivrant un certificat non conforme.”

Le lac de Serre-Ponçon, plus grand lac artificiel de France, presque à sec

Évolution du lac de Serre-Ponçon du 29 mai au 23 juillet (satellite Sentinel)

Voir l’animation ci-dessous :

 

Le Ministère de l’Économie publie un guide anti-arnaques

Ministère de l'Économie et des Finances (France) — Wikipédia

La lutte contre les arnaques contribue à préserver le pouvoir d’achat des particuliers, ainsi que les capacités financières des entreprises. En effet, la crise économique intervient dans un contexte de fragilisation des personnes et des entreprises lié à la dégradation de la conjoncture économique. Cette vulnérabilité est amplifiée par la hausse des prix actuelle et ses répercussions sur le pouvoir d’achat des Français.

Associés au sein d’une task force nationale de lutte contre les arnaques dès avril 2020, les services de l’État et les autorités de contrôle mutualisent leurs compétences et optimisent l’action de l’État. Ils sont ainsi mobilisés non seulement dans une action répressive, mais également dans la mise en œuvre d’une politique de prévention permettant d’alerter les particuliers et les entreprises. Dans ce contexte, la task force nationale publie un guide actualisé de prévention contre les arnaques.

À lire absolument!

Télécharger le Guide

 

 

 

 


 

Vues : 18653

Lien Permanent pour cet article : http://www.venizy.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.