Ceux qui pensent que le port du masque est liberticide n’ont rien compris à la liberté

   Article paru dans The Conversation

Ce refus des politiques de prévention est inquiétant, surtout lorsque l’on sait que beaucoup “d’anti-masques” refusent la liberté de choix dans d’autres contextes.

“La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui”, selon l’article 4 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789. Ou alors, selon la maxime populaire: ma liberté s’arrête là où commence celle des autres.

Ces rappels sont nécessaires, à l’heure où de plus en plus de manifestants à travers le monde décrient l’obligation de porter un masque comme une atteinte à la liberté individuelle, et où en France aussi la question vire parfois à la violence, comme le montre le cas de l’homme tabassé dans une laverie début août pour avoir exigé le port du masque.

Mais pourquoi ces nouvelles obligations suscitent-elles autant de polémiques et de contestation? Porter, ou non, un masque est-il réellement une question qui concerne la liberté?

Une atteinte aux libertés fondamentales ?

Cette question fait débat depuis le mois d’avril, quand la Ligue des Droits de l’Homme a saisi la justice, considérant que l’arrêté municipal de Sceaux, imposant le port du masque et un couvre-feu, constituait une atteinte aux libertés fondamentales.

Vues : 20

Lien Permanent pour cet article : https://www.venizy.fr/ceux-qui-pensent-que-le-port-du-masque-est-liberticide-nont-rien-compris-a-la-liberte/