Pourquoi VENIZY (et bien d’autres villages) se termine par un “y” ?

In Yonne Républicaine 2016

Dans l’Yonne, les « y » sont légion. Dans le nom du département et de sa rivière, bien sûr, mais surtout en terminaison des noms de communes. Voici pourquoi.
Joigny, Charny, Appoigny… Elles sont 181 sur 455, dans l’Yonne, à porter un nom se terminant par un « y ». Soit 39,7 % des communes du seul département, avec les Yvelines, à commencer lui-même par cette lettre.

Des « y » à la fin de 39,7 % des communes

Il y a celles en « y », comme Irancy, mais aussi les noms composés, tel Ancy-le-Franc, ou encore les « oy », « ey », « uy » ou « ay », comme Vézelay. Pourquoi l’Yonne est-elle aussi riche en « y » ?
La « propriété de ». La plupart du temps, cette terminaison découle d’un suffixe gallo-romain iacum ou iacus. « De l’avis général des historiens, ce suffixe évoque un signe d’appartenance », explique Patrice Wahlen, historien auxerrois et professeur des collèges. « C’est “le domaine de”, “la propriété de”, ou encore “la chose de” » Transformée en « y » dans le nord de la France, cette terminaison s’est muée en « ac » au sud (Aurillac, Cognac…).

Un suffixe d’origine gallo-romaine

Selon l’auteur de l’ouvrage Les noms de lieux en Bourgogne, Gérard Taverdet, Nitry, Nantriacus au VIe siècle, aurait ainsi pour racine le nom d’origine germanique Nanther et le suffixe gallo-romain iacu. Il désignerait alors un domaine appartenant à quelqu’un du nom de Nanther.

Carte interactive : toutes les localités de l’Yonne se terminant par y

Sources. Les Noms de lieux en Bourgogne, Gérard Taverdet ; Les Noms de Lieux, Albert Dauzat,

Dictionnaire topographique de l’Yonne, Maximilien Quantin.

Myriam Lebret

myriam.lebret@centrefrance.com

 

Vues : 747

Lien Permanent pour cet article : http://www.venizy.fr/pourquoi-venizy-et-bien-dautres-villages-se-termine-par-un-y/