La continuité écologique des cours d’eau

Le Syndicat Mixte du Bassin Versant de l’Armançon (SMBVA) a entrepris , depuis plusieurs années, de rétablir la continuité écologique des cours d’eau sur le bassin versant de l’Armançon. C’est le cas notamment avec le Créanton.

Il s’agit d’un cours d’eau long de 19 km classé en première catégorie piscicole. Il coule exclusivement dans le département de l’Yonne. Ce ruisseau prend sa source sur la commune de Chailley et conflue avec l’Armançon sur la commune de Brienon. Son bassin versant est drainé par de nombreux affluents issus de résurgence du plateau de la forêt d’Othe dont un principal : la Brumance.

La notion de continuité des cours d’eau relève de la préoccupation d’une liberté de circulation des organismes et des sédiments dans le respect d’un fonctionnement hydromorphologique naturel. Elle permet dès lors le bon fonctionnement des réservoirs biologiques, l’accès aux zones de reproductions pour les espèces piscicoles et un transit des sédiments satisfaisant pour l’aval. Bien qu’apparue en tant que telle récemment, la dégradation de cette continuité est une problématique posée depuis des siècles. En effet, depuis les grandes opérations d’aménagement du domaine fluvial sous l’Ancien Régime, en passant par l’exploitation du potentiel hydroélectrique du courant dès le XIXème siècle, les obstacles à l’écoulement se font nombreux, empêchant notamment la remontée des poissons. Au cours du temps diverses lois sont venues constater une certaine nécessité d’action et d’aménagement des cours d’eau sans pour autant insuffler une réelle dynamique efficace à l’échelle nationale. La question est donc loin d’être nouvelle, même si sa pertinence est aujourd’hui renforcée par l’objectif d’atteinte du bon état des cours d’eau fixé par la Directive Cadre sur l’eau de 2000.

Vues : 28

Lien Permanent pour cet article : http://www.venizy.fr/la-continuite-ecologique-des-cours-deau/