Horreur et l’effroi : l’assassinat de Samuel Paty


« Les libertés d’enseigner, de s’exprimer, de discuter et de s’interroger mutuellement construisent, mot après mot, notre langage commun, base de toute démocratie. Il ne fait aucun doute aujourd’hui qu’à travers leurs victimes c’est la démocratie tout entière que ces assassins veulent décapiter » Riss

BARBARES

L‘assassinat de Samuel Paty, professeur d’histoire à Conflans-Sainte-Honorine, a atteint un niveau d’horreur indicible. Il arrive parfois qu’on trouve quelque aspect positif, même aux événements les plus tragiques. Ici, nous ne pouvons ressentir que de l’abattement, de la tristesse et de la colère.

Au delà de la douleur immense de la famille et des proches de Samuel Paty, et pour lesquels toute condoléance, toute commisération seront de bien dérisoires réconforts, ce drame absolu nous concerne tous.

Depuis janvier 2015, date des attentats contre Charlie Hebdo, de la Finlande jusqu’à l’Espagne, de l’Allemagne à la Belgique ou au Royaume Uni, plus de 300 personnes ont été assassinées en Europe dont plus de 250 en France.
Quels que soient les fantasmes ou les prétextes déments qui ont conduit des individus à accomplir ces actes immondes, aucun n’est recevable sur notre territoire. La France est une démocratie laïque et républicaine. Elle défend des valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité, toutes à l’opposé de ce que le terrorisme islamique prétend vouloir nous imposer.
Face à cette situation, l’État doit agir sans faiblesse ni complaisance. Les lois existent. Elles doivent être appliquées avec force et détermination en renonçant à toutes les excuses, à tous les compromis et à toutes les dérobades. Trop de concessions et d’aménagements ont été consentis qui ont sapé l’unité de la Nation. C’est cette fragmentation des droits et des obligations qui a conduit au morcellement de la société et au communautarisme.

Vues : 0

Lien Permanent pour cet article : http://www.venizy.fr/horreur-et-leffroi-lassassinat-de-samuel-paty/