Bons conseils

Pensée du jour


Hygiène 
Jardin  Maison  Bricolage Cuisine

Hygiène-Sécurité

POLLUTION, INCONSCIENCE, BÊTISE....

La crise sanitaire a porté un grand coup à la lutte contre les plastiques à usage unique. Depuis plusieurs mois, l’utilisation de gants, masques chirurgicaux et lingettes a fait un bond et on en retrouve de plus en plus dans la nature. Voici donc un rappel des consignes de base sur la meilleure façon de se débarrasser de ces déchets.

ATTENTION AUX LINGETTES !

Au début de la crise, la lingette a été la planche de salut des salariés envoyés au travail sans protection sanitaire ou presque. « Mon chef devait me donner des gants, mais quand il est venu me voir, il n’en avait pas : il m’a seulement fourni des lingettes », témoignait ainsi un technicien de maintenance fin mars. C’était aussi le talisman des employés de bureau, qui gardaient leur pochette de lingettes à portée de main pour se protéger d’un virus encore trop mal connu.

Gel hydro-alcoolique : peut-il mettre le feu à votre voiture ?
Une nouvelle rumeur s’est emparée des “réseaux sociaux” : une voiture, stationnée en plein soleil, aurait pris feu suite à l’inflammation spontanée d’une bouteille de 250 ml de gel hydro-alcoolique..
Inquiétant non ? Moins qu’il ne parait.
Certes ces gels contiennent de l’alcool (le plus souvent de l’éthanol) et sont, à ce titre, très inflammables. mais ils ne peuvent en aucun cas s’enflammer si aucune flamme vive (briquet, allumette…) ne se trouve à proximité immédiate. Pour s’enflammer spontanément , un gel hydro-alcoolique doit être placé dans une atmosphère où règne une température de plus de 400°. Ce qui est bien loin de la température atteinte par une auto garée en plein soleil ! (50 à 70° maximum)
Seul un “effet loupe” pourrait provoquer l’incendie (lunettes placées devant le flacon par exemple) mais il faudrait alors un concours de circonstances assez improbable.
Le bon conseil :  pour ne prendre aucun risque, mieux vaut placer la bouteille de gel dans la boite a gants plutôt que de la laisser sur un siège ou sur le tableau de bord.  
Désinfection des masques : la méthode de Madame Trouvetout

Pour décontaminer votre masque QUEL QU’IL SOIT (masque jetable type chirurgical à plis, FFP2 bec de canard ou bricolage, tissu) il suffit de :
– mettre un verre d’eau dans une casserole large (20 cm de diamètre)
– porter l’eau à ébullition (c’est très rapide)
– mettre le masque tenu par une fourchette, une baguette en bois… au raz de la casserole dans le nuage de vapeur pendant 15 secondes minimum (voir photos).
Cela permet de réutiliser le masque rapidement après séchage.
De plus, pour les masques en tissu, c’est un protocole nettement plus rationnel et pragmatique (rapidité, consommation d’eau et d’énergie ) qu’un lavage à 60 ° pendant 30 minutes en machine, pour obtenir la même efficacité de destruction. C’est moins contraignant, moins destructeur pour le masque (et au moins 500 fois plus économique en eau et énergie) .
La vapeur à 100° dénature, détruit le virus. (et ça marche !)

Jardin

Élagage des haies : attendez juillet !

Avec le retour des beaux jours et le temps libre octroyé par le confinement, la tentation est grande de s’occuper de son jardin. Mais le taillage des haies ainsi que l’élagage des arbres devront attendre au moins la fin du mois de juillet, sous peine de détruire les nids tout juste créés par les oiseaux.

L’objectif : protéger les oiseaux

C’est la Ligue de protection des oiseaux (LPO) qui a récemment lancé l’alerte. En effet, elle redoute, avec le confinement, que les jardiniers amateurs commencent dès maintenant à tailler leurs haies et à élaguer leurs arbres.
En réalité, il est nécessaire d’attendre au moins la fin du mois de juillet pour réaliser ces travaux au jardin. La raison ? Le printemps est avant tout la saison de nidification des oiseaux. Cela signifie qu’après la reproduction, nos amis à plumes pondent leurs oeufs dans les nids qu’ils ont spécialement confectionné pour l’occasion. Et les oisillons, une fois éclos, ne quitteront pas le nid avant la fin juillet.
« Les tailles de haies et l’élagage des arbres se pratiquent avant la montée de sève, c’est-à-dire en hiver, idéalement pendant les mois de novembre et décembre. De manière générale, laissez autant que possible la végétation se développer naturellement, sans taille ni élagage et veillez à garder du bois mort sur pied et au sol », indique la LPO.

Cinq choses à faire en cas de morsure de tique

Ces acariens qui peuvent transmettre la maladie de Lyme doivent être retirés rapidement et correctement pour limiter le risque d’infection. Voici les bons réflexes à adopter.

Avec le retour des beaux jours et des longues balades en forêt, personne n’est à l’abri d’une morsure de tique. Cela ne poserait pas de problème si ces petits acariens n’étaient pas d’importants vecteurs de maladies potentiellement graves, telles que l’encéphalite à tique – une maladie neurologique heureusement très rare en France — et la maladie de Lyme, provoquée par des bactéries du genre Borrelia. Si le risque est faible (toutes les tiques ne sont pas infectées par ces bactéries), plus de 54.000 cas de Lyme ont tout de même été recensés en 2016 en France. Pas de panique: cette maladie se soigne bien si elle est repérée à temps. D’où l’importance de savoir quoi faire en cas de morsure. Voici les 5 étapes à suivre si vous vous apercevez qu’une tique a élu domicile sur votre peau.

Bientôt les tomates !

On trouve actuellement, un peu partout des plants de tomates. Si on a la chance d’avoir un potager, on pourra les mettre en pleine terre mais on peut aussi en cultiver dans de grands pots, sur un balcon ou dans un allée, par exemple.

Bien planter le semis en godet

Contrairement à une mauvaise habitude, le godet du plant doit être enfoui largement dans le sol, bien en-dessous du niveau de départ de la tige. Pensez à vous débarrasser des “gourmands” ces feuilles qui partent du pied, qui ne donneront aucun fruit et qui vont inutilement “pomper” de l’énergie lors de la croissance du pied de tomate. C’est aussi le moment d’installer les tuteurs pour ne pas risquer, par la suite, d’abîmer les racines en les installant.

Les tuteurs

Il est essentiel de mettre un tuteur aux plants de tomates, car ils grimpent ou rampent naturellement. Grâce au tuteur, le plant croît en hauteur.

Maison

Vinaigre blanc : un produit écolo bon à tout faire
Le vinaigre blanc ménager est une bonne alternative écologique et économique aux produits d’entretien du commerce. Il vous permet de nettoyer votre habitat ou faire votre lessive, mais aussi d’éliminer les nuisibles. Retrouvez toutes nos astuces et recettes écolo avec du vinaigre blanc pour une maison propre.

Désinfectant, détartrant, détachant, désodorisant, désherbant… Vous pouvez utiliser le vinaigre blanc pour tout nettoyer ou presque dans la maison. Même si son odeur est forte, le vinaigre blanc est non toxique, non polluant, mais aussi biodégradable. Il ne pollue donc pas votre maison. Vous pouvez l’utiliser sans problème sur les chaises-hautes destinées aux bébés par exemple. Une étude de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) montre que nettoyer sa maison avec ce type de produit émet moins de composés organiques volatils (COV). Découvrez toutes les propriétés du vinaigre blanc.

Bricolage

A venir

Cuisine

A venir

Lien Permanent pour cet article : http://www.venizy.fr/bons-conseils/