Retour à Les ressources de notre région

Environnement – écologie – consommation

Dernière mise à jour le 10/03/2021

Venizy : pour un respect toujours plus grand de l’environnement

La transition énergétique

La transition énergétique (Commission européenne)

VENIZY cité en exemple par la Commission européenne
La commune française de Venizy a remplacé son chauffage au fioul et à l’électricité, très coûteux, par un dispositif de chauffage au bois. Les investissements du FEDER ont cofinancé l’installation d’une nouvelle chaufferie comprenant deux chaudières à copeaux de bois pour des bâtiments publics et privés.

Voir le site de la Commission européenne

Le reportage d’euronews

De la forêt à la chaufferie

Sylvain Quoirin, maire de Venizy

Le plan de transition énergétique du maire de Venizy en Bourgogne et de son équipe a été inspiré par ce principe : faire mieux grâce à nos propres ressources. Ici, les déchets de bois et des entrepreneurs locaux. “Et que je savais d’instinct qu’en se chauffant avec du bois déchiqueté, on pouvait largement diviser par deux le coût d’exploitation. L’autre aspect positif de ce type de chauffage, c’est que le bois qui est déchiqueté, ce sont (ce qu’on appelle des haut pieds) des têtes de chêne qui, généralement, sont difficilement exploitables parce que ce sont des branches tordues, etc…. Ces hauts pieds sont récupérés par notre organisation qui les broie dans un système, et ça, ça participe à l’entretien de la forêt. Depuis que nous avons fait cette installation, elle a été très, très, très visitée par d’autres communes. \_Ce genre de réalisation est tout à fait abordable pour des communes. Alors, évidemment, les communes urbaines, c’est pas trop leur créneau. Mais beaucoup de communes rurales qui se chauffent au fuel peuvent envisager ce système là”_, explique Sylvain Quoirin, le maire de Venizy.

La page complète sur le site avec la galerie photos du reportage

Le compte-rendu sur le site venizy.fr

A la recherche des tuyaux perdus

De récentes analyses effectuées par l’ARS ont demontré une “pollution” des eaux potables au niveau du Ruet. Après sondages et études approfondies, les autorités compétentes sont parvenues à la conclusion qu’un mélange d’origine inconnue s’effectuait entre le captage des Fourneaux et celui de la Fontaine. Les coupables ? Des canalisations non cartographiées enfouies dans le sol juste avant la naissance de Mathusalem… Il a fallu les retrouver. Quoi de mieux pour ça qu’un sourcier-sorcier ? Et ça a marché : la preuve en images ci-contre. (mais monsieur le Maire a dû  jouer de son fluide…)

Face aux attaques parues dans le journal “Le Monde”, l’Office National des Forêts a tenu faire une mise au point.

EN SAVOIR+

Objectif : zéro phyto


Grâce à la promotion des méthodes alternatives d’entretien des divers espaces publics, à l’incitation des usagers non agricoles, professionnels et particuliers à réduire leur utilisation de pesticides et à l’initiation d’une réflexion sur de nouveaux aménagements communaux, cet obectif contribue à la protection de la santé publique et de l’environnement (milieux aquatiques, biodiversité…).

 

ATTENTION !
L’utilisation des pesticides chimiques à base de glyphosate est interdite aux particuliers sur l’ensemble de la commune


Le recul des insectes

La faune locale

La page “Venizy” de  l’INPN (Inventaire National du Patrimoine Naturel)
20% des espèces menacées en France  : Voir la plaquette d’information Mammifères FRANCE

le désherbage mécanique : une alternative contre les pollutions agricoles

<strong>Les agriculteurs agissent pour la qualité de l’eau</strong>

La commune de Venizy est en partie alimentée en eau potable par la source du Ruet, hameau de Venizy. Autour de ce captage a été défini un périmètre qui alimente en eau superficielle et souterraine la nappe et donc le captage.

Afin de préserver la qualité de l’eau, voire de l’améliorer, des actions sont régulièrement mises en place par les agriculteurs, avec l’accompagnement du SMBVA.

Pour plus d’informations, vous pouvez contacter Marc-Antoine Leclère, animateur agricole du SMBVA au 06.42.39.76.82.

EN SAVOIR+ Plaquette d’information

Made in Yonne : la saga FranceBleu

à écouter…

Notes – Documents – Associations – Alternatives de consommation

[lgc_column grid=”50″ tablet_grid=”50″ mobile_grid=”100″ last=”false”]

Le sol, patrimoine en danger

Nous ne prêtons que peu d’attention au sol que nous foulons chaque jour. Pourtant c’est une ressource essentielle, fondement de notre existence :

Le sol est vivant, il possède son propre fonctionnement et accueille une importante activité biologique. Préserver le sol pour maintenir cet équilibre et cette ressource non renouvelable permet de développer le potentiel de production du sol pour nourrir les citoyens de demain.​​ Le sol vivant est :

  • la base de notre alimentation et de celle des animaux et végétaux
  • une une source d’habitat
  • part de nos besoins en énergies[/lgc_column][lgc_column grid=”50″ tablet_grid=”50″ mobile_grid=”100″ last=”true”]
  • un stockeur de carbone (rôle pour la lutte contre le réchauffement climatique
  • un filtre et barrière contre l’érosion

Le sol est une ressource non renouvelable : il faut 150 à 1000 ans pour en créer un seul centimètre. Mais un orage de quelques heures ou une dizaine d’années de travail du sol sont suffisantes pour les perdre…

Les causes identifiées sont multiples : pollution, érosion, compaction, épuisement, salinisation, artificialisation… Selon le rapport de la FAO paru en 2015, l’érosion provoque la perte de 20 à 40 milliards de tonnes de couche superficielle de sol chaque année. Au-delà d’altérer le fonctionnement des sols, cela impacte les rendements et donc la production alimentaire.

À Venizy, le GAEC Saint-Fiacre   a participé aux journées du patrimoine de septembre 2019 à la ferme de Xavier Debreuve, 20 Grande Rue, en partenariat avec l’Association pour la Promotion d’une Agriculture Durable (APAD).[/lgc_column]

Le SMBVA

La prévention des inondations sur le bassin versant de l’Armançon

Sur le bassin versant de l’Armançon, ce sont deux P.A.P.I qui ont successivement été mis en œuvre par le SMBVA.

> 1er P.A.P.I.  Programme d’Actions pour la  Prévention des Inondations(2004-2013)

> Labellisé en 2015, le second PAPI (2015-2021) se développe selon 6 axes :

  • Axe 1 : l’amélioration de la connaissance et de la conscience du risque
  • Axe 2 : la surveillance, la prévision des crues et des inondations
  • Axe 3 : l’alerte et la gestion de crise
  • Axe 4 : la prise en compte du risque d’inondation dans l’urbanisme
  • Axe 5 : la réduction de la vulnérabilité des personnes et des biens
  • Axe 6 : le ralentissement des écoulements

Le périmètre du PAPI

Au travers des actions répondant à chacun des axes du cahier des charges (l’axe 7 étant exclu en raison de l’absence de digues sur le territoire), le programme est actuellement mis en œuvre sur le même périmètre que celui du S.AG.E., qui est également le périmètre d’action du SMBVA, soit l’ensemble du bassin versant de l’Armançon. Les 267 communes du bassin versant sont réparties entre les départements de l’Yonne, de la Côte d’Or et de l’Aube de la façon suivante :

142 communes en Côte d’Or (Région Bourgogne-Franche Comté)
84 communes dans l’Yonne (Région Bourgogne-Franche Comté)
41 communes dans l’Aube (Région Grand-Est)

Le comité de pilotage du PAPI

La mise en œuvre du programme d’actions repose sur une démarche concertée et participative regroupant les collectivités, les services de l’État, les membres de la CLE ainsi que différents partenaires techniques et financiers. Le comité de pilotage coordonne, programme et évalue les actions du PAPI. Il se réunit une fois par an.

Tous les détails sur le site du SMVA

Opération de restauration hydromorphologique du Créanton au droit du moulin des Pommerats
par Le Syndicat Mixte du Bassin Versant ce l’Armançon (SMBVA)

 

Le ruisseau du  CREANTON et affluents :

Zone Naturelle d’Intérêt Écologique Faunistique et Floristique (ZNIEFF)

A la jonction entre les plaines marneuses et crayeuses d’âge crétacé du Jovinien, et les terrains argileux et sableux de l’Albien,la zone englobe une petite vallée parcourue par le ruisseau du Créanton et plusieurs de ses affluents, dans un contexte dégradéde grandes cultures sur les collines avoisinantes. Ce site est d’intérêt régional pour sa faune aquatique, particulièrement rare dans le contexte des plaines du nord de l’Yonne. Ce ruisseau de tête de bassin abrite des peuplements piscicoles déterminants pour l’inventaire ZNIEFF et indicateurs d’une bonne qualité de l’eau.

Document pdf

Associations de défense de l’environnement

Yonne Nature Environnement (ADDNE) – YNE

L’association a pour but la Défense de la Nature et la Protection de l’Environnement.
Elle a pour objet de protéger, de conserver et de restaurer les espaces, les ressources, les milieux et habitats naturels, les espèces animales et végétales, la diversité et les équilibres fondamentaux écologiques, en particulier :
– la protection de l’eau et de toutes ressources naturelles,
– la protection de l’air, des sols, des sites et des paysages,
– la protection et amélioration du cadre de vie en milieu urbain et rural, l’urbanisme,
– la lutte contre les pollutions et les nuisances,
– la prévention des risques naturels et technologiques,
– la défense des usagers des services publics liés à l’environnement – cadre de vie – urbanisme.
Elle intervient auprès des Pouvoirs Publics, participe à l’élaboration de différents Plans et aux enquêtes publiques. Membre de France Nature Environnement, elle fédère 11 associations locales.

Agréée en environnement depuis 1978, elle siège dans différentes commissions départementales : nature, paysages et sites, carrières, Natura 2000, CLIS (centres de stockage de déchets non dangereux et incinérateur), CLIC Seveso 1, Publicité, Aménagements fonciers, CDOA, Santé animale, …
et commissions régionales : avec la DIREN : Réserve Naturelle du Bois du Parc, Trame Verte et Bleue ; avec l’ORS : Conférence régionale Santé et autonomie, Atmosf’Air Bourgogne.
Elle siège au Comité de bassin de l’Agence de l’Eau Seine Normandie (collège APNE – FNE).
Elle est membre du Collectif 89 Action Citoyenne OGM-Pesticides et Veille au grain Bourgogne.

Le site Alterre Bourgogne

Association de protection de l’environnement de Venizy

Page Facebook

Protection environnement nature rus ruisseaux Venizy

Mme Sylvie GRUPE
03.86.35.15.64
contact : sylgrupe@gmail.com

Association de la Préservation de la Nature et de l’Environnement de Bellechaume (APNEB)

Site internet

Le Ruban Vert

Association pour la biodiversité dans le corridor Othe-Gâtinais
Site internet

Consommation : alternatives locales

Mangeons mieux, mangeons local

Les atouts d’une alimentation durable
Depuis quelques années, nous assistons à une prise de conscience généralisée sur le fait que nos comportements alimentaires ont un impact sur l’environnement et des implications d’ordre social, éthique, économique et de santé publique.

A partir de ce constat, il est possible de mener une réflexion globale autour des pratiques alimentaires, de la production à l’acte d’achat. Chacun à son niveau peut s’orienter vers une alimentation durable, en préférant des fruits et légumes de saison et en favorisant la consommation de denrées éco-labellisés. Aussi, en réduisant notre consommation de viande, c’est notre empreinte carbone qui diminue d’autant.Si la saisonnalité et la qualité des denrées alimentaires sont primordiales, un autre choix de consommation l’est tout autant : le local et les circuits courts. Ces circuits de commercialisation de proximité sont une bonne façon de dynamiser l’économie locale, tout en réduisant, dans la plupart des cas, les impacts liées au transport…/

La région Bourgogne Franche-Comté a lancé, le 30 juin 2020, la plateforme numérique “J’veux du local“, recensant les producteurs locaux qui proposent leurs produits à la vente en circuit-court. Une déclinaison départementale “J’veux du local 89” est disponible.

Yonne : les producteurs et artisans – Locavor

Les producteurs et artisans  qui pratiquent la vente directe, certains participent aux points de distributions locavore en Yonne.

Principe :Les AMAP – Associations pour le maintien d’une agriculture paysanne – sont destinées à favoriser l’agriculture paysanne et biologique qui a du mal à subsister face à l’agro-industrie.

Le principe est de créer un lien direct entre paysans et consommateurs, qui s’engagent à acheter la production de celui-ci à un prix équitable et en payant par avance.

Protection et défense des animaux

Chaque année en France, plus d’un milliard d’animaux sont abattus dans des conditions souvent sordides. Il n’est aujourd’hui plus acceptable de fermer les yeux sur les atrocités qu’ils subissent dans les élevages, abattoirs, laboratoires, zoos, cirques, parc marins ou lors de pratiques de chasse cruelles. Notre humanité est aussi de refuser la souffrance animale.

Réclamez un RIC pour la défense des animaux

Vues : 58

Lien Permanent pour cet article : http://www.venizy.fr/atouts-de-venizy-et-de-sa-region/environnement-ecologie-venizy/