Actualité locale

7 août

Josette Chaboz, ancienne maire de Saint-Florentin, est décédée.

Josette Chaboz, qui fût maire de Saint-Florentin, est décédée ce jeudi 6 août. Elle avait succédé à Gérard Magne disparu au cours de son mandat en novembre 2004. Née Josette Bonnat en 1932 à Livry-Gargan (actuellement en Seine-Saint-Denis), elle avait posé ses valises à la cité Gaillard de 1961 à 1985. “Il régnait dans la cité une ambiance familiale et un esprit d’entraide”, témoignait-elle à L’Yonne républicaine en 2014.

 

7 août

Covid-19 : le nombre d’hospitalisations repart à la hausse dans l’Yonne

Si aucune victime supplémentaire du Covid-19 n’est à déplorer cette première semaine d’août 2020 dans l’Yonne, le nombre d’hospitalisations repart à la hausse. En Bourgogne Franche-Comté, le nombre de tests positifs réalisés ces derniers jours est le plus élevé depuis la sortie du confinement.

Yonne Républicaine

7 août

La sécheresse s’accentue dans l’Yonne avec quatre secteurs en “crise”

La sécheresse s’accentue dans l’Yonne. Quatre secteurs du sud du département passent au plus haut niveau de restriction “crise”, et deux secteurs en “alerte renforcée”. Arrosage, irrigation, nettoyage, piscine… De nouvelles restrictions d’usage de l’eau entrent en vigueur ce jeudi.

Nouvel arrêté préfectoral paru ce vendredi 7 août

7 août

Le port du masque obligatoire aux marchés de Toucy et Chablis

Le préfet de l’Yonne, en concertation avec les maires du département, rend le port du masque obligatoire sur les marchés de Toucy et Chablis à compter du 6 août 2020.

Le préfet de l’Yonne vient d’étendre l’obligation du port du masque à deux lieux publics ouverts : les marchés de Toucy (le samedi) et de Chablis (le dimanche).

Au regard de l’évolution récente de la situation sanitaire et de la fréquentation importante des marchés de Toucy et de Chablis, notamment en période estivale, rendant impossible le respect des distances entre les personnes, le préfet de l’Yonne a, en concertation avec les maires, rendu le port du masque obligatoire pour les personnes de plus de 11 ans sur le marché hebdomadaire“, précisent les services de la préfecture.

6 août

Coupures d’eau à répétition dans le florentinois

Ces coupures sont dues à deux incidents survenus à quelques jours d’intervalles. “Le 31 juillet, il y a eu une rupture de la conduite d’eau entre Villiers-Vineux et Percey où se trouve le château d’eau“, indique Raymond Depuydt, président du SIAEP (Syndicat intercommunal d’alimentation en eau potable) de Villiers-Vineux, délégataire du service de distribution d’eau potable.

Par conséquent, les villages de Villiers-Vineux, Percey, Butteaux, Les Croutes (Aube) et donc Soumaintrain ont été privés d’eau. “Cette grosse fuite, du côté de Percey, nous a obligés à faire des travaux“, complète-t-il.

Ce mercredi 5 août, “c’est une des deux pompes qui tirent l’eau du puits à Flogny-la-Chapelle qui est en panne. La seconde ne s’est pas remise en route et ça a vidé le château d’eau”, explique le président du SIAEP. Une intervention pour travaux a eu lieu et un élu de Soumaintrain a été chargé d’ouvrir la borne à incendie afin de laisser s’échapper l’air dans le but de permettre à l’eau d’arriver.

L’alimentation en eau sera rétablie dans la soirée ou demain matin pour Soumaintrain qui est le village le plus en altitude et le plus long à réapprovisionner.”

Yonne Républicaine

5 août

Découvrez (ou redécouvrez) à pied ou en vélo, le charme du Canal de Bourgogne à Saint-Florentin.

À Saint-Florentin, le bord du canal de Bourgogne constitue un point d’attrait fort. Les panoramas superbes sur la vieille ville, le calme du bord de l’eau, la vélovoie qui invite à une promenade à pied ou à bicyclette séduisent les autochtones et les visiteurs. Or, des berges du canal, débute une balade à vélo facile à entreprendre seul, à deux, en famille ou avec des amis de passage.

Reportage dans l’Yonne Républicaine

 

4 août

Beaucoup de guêpes cette année :   à Appoigny,  l’une d’elles cause un accident

Un automobiliste a perdu le contrôle de son véhicule, ce lundi 3 août, alors qu’il circulait sur la RD606 au niveau du Courtepaille d’Appoigny. D’après son témoignage auprès des secours, il aurait été effrayé par une guêpe qui s’était invitée dans l’habitacle du véhicule. La voiture a percuté le terre-plein central et terminé au fossé. Le conducteur n’a pas été blessé.

3 août

Accident à Venizy

Un accident de la circulation s’est produit ce lundi 3 août, sur la départementale 129 à Venizy, près de Saint-Florentin. En début de matinée, vers 9h30, une conductrice âgée de 20 ans a perdu le contrôle de son véhicule alors qu’elle était en train de se faire dépasser. La voiture a effectué trois tonneaux avant de terminer sa course dans un champ. Sans blessure apparente, la jeune femme a été évacuée vers l’hôpital de Joigny pour des examens de contrôle.

3 août

Sécheresse : la navigation sur le canal de Bourgogne à l’arrêt entre Tonnerre et Migennes

La navigation est stoppée sur le canal de Bourgogne entre Migennes et Tonnerre depuis ce 3 août 2020, en raison du manque d’eau.

Voies navigables de France (VNF) a mis fin à la navigation sur une section du canal de Bourgogne pour tous les usagers et dans les deux sens. La décision a pris effet ce lundi, dans la matinée. La section concernée par cet arrêt est comprise entre Migennes (écluse 113Y) et Tonnerre (écluse 95Y). La rivière Yonne reste cependant ouverte à la circulation des bateaux sur sa partie navigable.

31 juillet

La fréquentation des cinémas en baisse de 25% à 35%

A peine 25% à 35% de la fréquentation habituelle : dans les cinémas de l’Yonne, le bilan de ce premier mois de réouverture post-confinement n’est pas bon, comme au niveau national. Les blockbusters américains, qui servent de locomotives en été, manquent toujours à l’appel.
On ne va pas se mentir, la fréquentation n’est pas terrible” : Maxime Munier, le directeur du cinéma Agnès Varda à Joigny, ne voit défiler que 25% des spectateurs depuis un mois par rapport à une année normale.
Constat partagé au CGR d’Auxerre, où “on a une baisse de fréquentation de 75% par rapport à l’an dernier sur mi-juillet“, indique la directrice Katerine Radosavljevic. Plus que les conditions sanitaires dans lesquelles se déroulent les séances, c’est surtout la programmation qui empêche un retour à la normale dans les cinémas icaunais.

27 juillet

Fin de la vente des chaudières à fuel à l’horizon 2022.

Au terme du cinquième conseil de défense écologique, le gouvernement a fait savoir qu’il ne sera plus possible d’acquérir des chaudières au fuel en 2022.

Voici donc la première “traduction concrète” des propositions formulées dans le cadre de la convention citoyenne pour le climat. Le cinquième conseil défense écologique, réuni lundi 27 juillet, a planché sur deux sujets : le logement et les transports.

27 juillet

+25.5% :  accroissement vertigineux du chômage dans l’Yonne au second trimestre

Comme redouté, l’impact sur le marché du travail de la crise sanitaire consécutive à la pandémie de Covid-19 s’observe dans les chiffres du chômage du premier semestre 2020. Selon la note de synthèse publiée ce lundi 27 juillet 2020 et élaborée conjointement par la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (Direccte) et Pôle emploi, le nombre de demandeurs d’emploi sans activité (catégorie A) en Bourgogne Franche-Comté a augmenté de 27,9 % (+24,5% dans l’Hexagone) au second trimestre par rapport premier (soit +33.070 personnes), pour s’établir à 151.610 personnes. Sur un an, cette progression est de 22,6%.

Yonne Républicaine

26 juillet

Le moustique tigre signalé dans l’Yonne

Selon les spécialistes, cet insecte invasif est aujourd’hui “présent” dans cinquante-huit départements, dont trois en Bourgogne Franche-Comté depuis 2018. L’Yonne n’est pas considéré comme un territoire colonisé, contrairement à ses proches voisins : la Côte-d’Or et la Nièvre notamment.

Sa capacité à transmettre des maladies graves, le virus zika par exemple, en fait “une cible de surveillance prioritaire pour les autorités sanitaires et leurs partenaires, durant sa période d’activité en métropole, du 1er mai au 30 novembre”.

23 juillet

Les contrôles routiers vont se multiplier sur les routes de l’Yonne cet été

Départementales, autoroutes et agglomérations : la préfecture de l’Yonne annonce qu’elle souhaite amplifier les contrôles routiers en cette fin juillet 2020.Le bilan est lourd. Depuis le début de l’année, pas moins de 18 personnes ont trouvé la mort sur les routes de l’Yonne. Un constat qui fait suite à une année 2019 également marquée par des chiffres inquiétants : 41 personnes sont décédées l’année dernière. Policiers et gendarmes plus visibles.
C’est un signal d’alarme que nous tirons. L’insécurité routière est un phénomène récurrent dans le département“, regrette Tristan Riquelme, le chef de cabinet du préfet. Pour tenter d’infléchir la courbe de l’accidentologie, la préfecture souhaite mobiliser davantage les forces de l’ordre que ce soit au niveau des départementales, des autoroutes et des agglomérations. Il faut donc s’attendre à ce que policiers et gendarmes soient plus visibles cet été.

22 juillet

Inquiétude pour le recrutement de 4000 vendangeurs.

Dans le contexte de la crise sanitaire, les vendanges se profilent avec précocité dans l’Yonne. Dans environ un mois, les premiers vendangeurs devraient commencer à récolter les fruits, le travail d’une année singulière. Mais en attendant, dans les domaines, l’heure est au recrutement des précieuses petites mains qui tiendront les outils. Les besoins dans l’Yonne sont estimés à 4.000 emplois saisonniers.

La précocité annoncée des vendanges et le contexte sanitaire semblent avoir rendu la tâche ardue et  “stressante”. “Cette année, les viticulteurs s’y prennent plus en avance, remarque Mélanie Grandguillaume. Il y a dix ans, il n’y avait pas de difficultés.

Yonne républicaine

 

20 juillet

les Restos du coeur cherchent des chauffeurs

Depuis la crise du Covid-19, les Restos du cœur rencontrent des difficultés à trouver des bénévoles ; en particulier pour la gestion de l’approvisionnement des différentes antennes.

Auxerre, Charny, Migennes, Saint-Fargeau, Tonnerre… Au total, les Restos du Cœur sont présents sur quatorze centres dans le département. Autant d’antennes où sont organisées les distributions alimentaires ; à condition qu’elles soient approvisionnées.

Quatorze centres approvisionnés tous les 15 jours

“On manque cruellement de bénévoles”, lâche Annick Biot. Secrétaire depuis plus de vingt ans, c’est “la première fois que l’on se retrouve dans cette situation”. À voir de moitié réduite l’équipe de chauffeurs qui, une fois par semaine en hiver et tous les quinze jours en été, permet aux différentes structures du département de faire le plein de denrées alimentaires avant de les redistribuer.

Yonne républicaine

15 juillet

Sécheresse 2019 : l’état de catastrophe naturelle reconnu pour 184 communes de Bourgogne

Suite à la sécheresse 2019, l’état de catastrophe naturelle a été reconnu dans de nombreuses communes de Côte-d’Or, Nièvre, Saône-et-Loire et Yonne.

Dans l’Yonne, seule la commune de Flogny-la-Chapelle est dans la liste des communes concernées pour : “Mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols du 1er juillet 2019 au 30 septembre 2019

 

10 juillet

Un an après le décès de Nora Quoirin, la Malaisie ouvre une enquête

La Malaisie ouvrira une enquête en août 2020 sur les causes de la mort de l’adolescente franco-irlandaise Nora Quoirin, retrouvée morte dans la jungle malaisienne.

La Malaisie ouvrira en août une enquête sur les causes de la mort d’une adolescente franco-irlandaise retrouvée morte dans la jungle malaisienne, a indiqué l’avocat de la famille originaire de Venizy, ce vendredi 10 juillet 2020.

Yonne Républicaine

10 juillet

Le Covid-19 circule toujours en Bourgogne Franche-Comté

Le coronavirus circule toujours en Bourgogne Franche-Comté”. Dans ses bilans Covid-19 devenus hebdomadaires alors qu’ils furent quotidiens au plus fort de la crise, l’Agence régionale de santé (ARS) Bourgogne Franche-Comté ne cesse de le marteler : le coronavirus, qui a fait 1.044 morts (*) dans les hôpitaux de la région dont 91 dans l’Yonne, reste une réalité.

L’Agence régionale de santé en appelle dès lors “à la responsabilité de tous pour adopter au quotidien et en toute occasion des comportements responsables : gestes barrières, distance physique d’un mètre, port du masque lorsque cette distance de précaution ne peut être respectée“.

9 juillet

L’intérim dévisse en Bourgogne

Une première étude de l’Insee sur les conséquences économiques du Covid-19 en Bourgogne Franche-Comté évoque un fort repli de l’emploi privé et de l’intérim.

L’emploi salarié a ainsi reculé de 2,3 % entre le début et la fin du premier trimestre. Cela représente 22.550 emplois perdus dans toute la région. Et à 95 % dans le secteur privé, contre 0,3 % dans le secteur public. “Première victime de la crise, l’intérim s’effondre et perd plus de 40 % de ses effectifs”, constate l’Insee.

Cela représente 15.700 personnes qui n’ont plus trouvé aucune mission, en raison principalement du confinement et de ses conséquences sur la vie des entreprises, grandes ou petites. “Le tiers de cette baisse se concentre dans la fabrication de produits industriels, avec environ 5.450 intérimaires en moins, en particulier dans la métallurgie, la fabrication de produits métalliques et la fabrication de produits en caoutchouc et en plastique”, précise encore l’Insee. “Le repli des effectifs intérimaires dans la construction, environ 3.040 intérimaires en moins, pèse également fortement.”

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.venizy.fr/actu_loc-actualite-locale-venizy/