Actualité locale

Dernière mise à jour le

En direct des media locaux

16 avril

Projet de skate-park à Saint-Florentin

Après Migennes, la ville de Saint-Florentin ambitionne à son tour de construire un skatepark en béton. Il sera construit à la place de la piscine quand le futur centre aquatique sera ouvert.

15 avril

Vol de carburant à Saint-Florentin

Un vol de carburant a été commis au préjudice d’une entreprise de travaux publics qui travaillait sur un chantier, près d’une ferme isolée, à la sortie de Saint-Florentin. Les ouvriers se sont aperçus ce jeudi matin que 250 litres du carburant de leur pelleteuse avait été siphonnés.

10 avril

Chablisien : 80 à 100% de perte après l’épisode de gel intense

Après une semaine de gel, inédit par son ampleur et son intensité, la “famille” des vignerons de l’Yonne s’est réunie ce samedi 10 avril au matin. Au programme une réunion de travail avec les représentants de l’État, du département et du gouvernement pour trouver des solutions.

“De mémoire de vigneron, c’est du jamais vu par son ampleur et sa puissance”

Devant Jean-Baptiste Lemoyne (Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, chargé du Tourisme, des Français de l’étranger et de la Francophonie), le préfet de l’Yonne Henri Prévost et Patrick Gendraud, président du conseil départemental, les vignerons ont demandé des mesures de soutien. “La survie de nos domaines dépend de vos décisions politiques“, insiste Louis Poitout. YR

7 avril

Trafic d’héroïne à Saint-Florentin

Cinq personnes ont été interpellées courant mars 2021 dans une affaire de stupéfiants, à Saint-Florentin et ses environs. Au total, onze personnes seraient impliquées dans le trafic. “Dix d’entre elles ont été placées en détention provisoire, tandis qu’une autre est sous contrôle judiciaire“, a indiqué, ce mercredi 7 avril 2021, le procureur de la république d’Auxerre, Hugues de Phily. YR

31 mars

Le radar de Brienon détruit par un incendie volontaire

Le radar chantier implanté sur la D943 à la sortie de Brienon-sur-Armançon a été détruit par le feu, dans la nuit du mercredi 24 au jeudi 25 mars 2021. Bien que son remplacement est déjà acté, l’inquiétude demeure à propos de cet axe réputé très accidentogène.

Le radar chantier autonome, implanté sur la D943 entre Brienon-sur-Armançon et Avrolles, a été incendié dans la nuit du mercredi 24 au jeudi 25 mars 2021. Un acte de vandalisme qui inquiète les élus et les autorités de l’état. La route, particulièrement accidentogène, ne sera cependant pas laissée sans surveillance.

26 mars

L’ARS Bourgogne Franche-Comté appelle à des comportements exemplaires et à une vigilance accrue.

Ce vendredi 26 mars, l’Agence régionale de santé de Bourgogne Franche-Comté multiplie les messages de prévention et de “vigilance accrue”, du fait d’un contexte épidémique qui continue très nettement de se dégrader à l’échelon régional. Décryptage avec le directeur de l’ARS, Pierre Pribile.

Contexte dégradé

 “La dégradation constatée la semaine dernière s’accentue. L’évolution est mauvaise du point de vue de la situation du virus. Mais ce n’est pas une surprise : il suffit de regarder ce qui se passe, par exemple en Île-de-France, pour anticiper ce que sera la situation dans l’Yonne dans les prochaines semaines.”

Dans l’Yonne, le taux d’incidence de la période du 16 au 22 mars est en hausse selon l’ARS Bourgogne Franche-Comté, avec 261 nouveaux cas pour 100.000 habitants. Trois départements de la région ont un taux d’incidence supérieur : le Jura (268), le Doubs (304) et la Nièvre (352).

24 mars

Le collège de Brienon en ébullition.

Une trentaine de personnes s’est réunie devant l’inspection académique à Auxerre, ce mercredi 24 mars 2021, pour demander davantage de moyens pour le collège de Brienon-sur-Armançon. Une mobilisation organisée la veille du comité technique académique, qui entérinera les dispositions pour la prochaine rentrée.

Article complet dans l’Yonne Républicaine

19 mars

CIRCULATION DES TRAINS INTERROMPUE LE W-E ENTRE LAROCHE ET DIJON

La circulation des trains sera interrompue du samedi 10 heures au dimanche 12 heures les week-ends des 20 et 21 et des 27 et 28 mars sur la ligne Laroche-Migennes-Dijon.

11 mars

Venizy bénéficiera de la reconnaissance “calamités agricoles”

Une très grande partie du département de l’Yonne va pouvoir bénéficier du régime des calamités agricoles, après l’épisode de sécheresse qui a marqué l’été 2020. Les exploitants sinistrés dans les 390 communes visées par cette reconnaissance ont jusqu’au 14 avril 2021 pour solliciter une indemnisation.

L’arrêté ministériel du 3 mars 2021 a reconnu en tant que calamités agricoles les pertes de récolte sur fourrage consécutives à l’épisode de sécheresse de l’été 2020 à près de 400 communes de l’Yonne. “Les pertes indemnisables concernent la production des prairies temporaires et permanentes”, précise un communiqué de presse de la préfecture de l’Yonne publié ce jeudi 11 mars 2021.

Cette reconnaissance permet dès lors aux éleveurs touchés par l’aléa climatique de solliciter une indemnisation par le fonds national de gestion des risques en agriculture dans le cas où leurs prairies n’étaient pas assurées au moment du sinistre”, précise les services préfectoraux. Le dommage indemnisable au titre des pertes de récolte est le déficit fourrager, défini comme les besoins alimentaires des animaux non couverts par la production fourragère évalué à 900 UF/EVL”.

 

1er mars

Renforcement des mesures anti-covid dans l’Yonne

De nouvelles mesures anti-Covid ont été annoncées par le préfet de l’Yonne, ce jeudi 25 février 2021, dans le cadre d’une hausse des indicateurs de l’épidémie. Il est désormais interdit de consommer de l’alcool à extérieur, dans les lieux où le port du masque est obligatoire, de 11 heures du matin jusqu’à 18 heures, heure du couvre-feu. “La situation reste préoccupante, le taux de circulation du virus commence à remonter légèrement”, a justifié le préfet.

Ce vendredi 26 février, l’Agence régionale de Santé Bourgogne Franche-Comté alertait sur une nouvelle accélération de la circulation du virus, notamment due au variant “dit britannique”.

Outre les six centres de vaccination mis en place dans le département, de nouveaux centres secondaires vont voir le jour dans les huit communautés de communes qui n’en sont pas dotées. Toutes mèneront leurs opérations en mars, avec un rappel en avril. Le premier ouvrira ce mardi 2 mars à Migennes.

27 février

Incendie à Venizy rue du Faudion

Un incendie a éclaté dans une maison, rue du Faudion, à Venizy, ce samedi 27 février, aux environs de 15 heures. La toiture du logement a notamment été détruite par les flammes. Mais aucun blessé n’est à déplorer. 

C’est un riverain qui a alerté les secours, ce samedi après-midi, vers 15 heures. Pour des raisons encore indéterminées, un incendie venait de se déclarer dans une maison, située rue du Faudion, à Venizy, les flammes étant visibles au niveau de la toiture. Les pompiers de Venizy sont très vite arrivés sur les lieux mais l’ampleur de l’incendie a nécessité de faire appel à des équipes de secours supplémentaires.

Placés sous l’autorité du lieutenant David Oger, une vingtaine de sapeurs-pompiers venus des centres de Saint-Florentin, Brienon-sur-Armançon, Joigny et Auxerre sont alors intervenus pour maîtriser le feu, et éviter, en particulier, les risques de propagation aux habitations voisines.

14 février

Les policiers de Saint-Florentin à nouveau mutualisés avec d’autres communes de Serein-et-Armance

Saint-Florentin a voté le renouvellement de la mutualisation de sa police municipale avec les communes en Serein-et-Armance lors de son dernier conseil municipal. Les autres communes doivent en faire de même.

Saint-Florentin s’apprête à partager une nouvelle fois pour trois années de suite ses policiers municipaux avec les communes de la Communauté de communes Serein-et-Armance (CCSA) qui en feraient la demande. Les élus municipaux ont validé le principe lors du dernier conseil, le 29 janvier 2021.

Article Yonne Républicaine

12 février

Encore trop d’accidents mortels sur les routes de l’Yonne

Le bilan de l’accidentologie et de la mortalité routière dans l’Yonne pour l’année 2020 a été présenté à la presse ce vendredi 12 février 2021. Il fait ressortir des chiffres meilleurs qu’en 2019, mais qui restent inquiétants. La préfecture prévoit des actions de sensibilisation, dès la fin du mois.

Vingt-neuf morts sur les routes de l’Yonne en 2020. C’est 12 de moins qu’en 2019 (pire année depuis dix ans), mais c’est encore trop. Surtout quand on sait que l’année a été marquée par des restrictions de circulation, dues à la pandémie de coronavirus entre le 17 mars et le 11 mai, puis entre le 30 octobre et le 15 décembre, et enfin sur la dernière quinzaine de l’année avec le couvre-feu.

Article Yonne Républicaine

30 janvier

SDIS 89 : les élus de la com-com Serein-Armance commencent à trouver la facture bien salée

▷ Fiche métier Sapeur-pompier : salaire, étude, rôle et compétence | RegionsJob.comDes élus de Serein-et-Armance ont rejoint en conseil communautaire, jeudi 21 janvier, le maire du Chailley sur le coût d’entretien des centres de secours. Le président du Sdis répond.

La municipalité de Chailley commence à trouver l’addition du Service départemental d’incendie et de secours (Sdis) de l’Yonne pour son centre de secours un peu… relevée. Son maire Philippe Guinet-Baudin a fait part de son inquiétude lors du dernier conseil communautaire Serein-et-Armance, à Saint-Florentin.

La raison : “Nous avons reçu un courrier de Christophe Bonnefond, président du Sdis 89, nous demandant de payer les retraites des sapeurs pompiers qui ont exercé vingt ans comme volontaires à partir de 2022”, indique-t-il. Une dépense qui s’ajoute à d’autres comme “la vérification des bouches d’incendie, l’achat et l’entretien du matériel ou encore une redevance versée au Sdis 89”, énumère l’élu.

Article complet sur l’Yonne Républicaine

 

20 janvier

Changement d’intercommunalité : le préfet dit non à Brienon, Esnon et Ormoy

Le préfet de l’Yonne a suivi l’avis défavorable rendu par la commission restreinte de la CDCI. Brienon, Esnon et Ormoy ne peuvent pas quitter la communauté de communes Serein-et-Armance.

5 janvier

4800 doses de vaccin livrées à l’hôpital d’Auxerre

Ce mardi 5 janvier 2021, 4.875 doses de vaccin contre le Covid-19 ont été livrées au centre hospitalier d’Auxerre. Stockées sur place, elles seront en partie déployées dès ce mercredi 6 janvier, sur les trois sites pilotes du département, ainsi qu’au centre de vaccination de l’hôpital, qui s’ouvre au personnel soignant dès 14 heures.

11 décembre

La commission départementale s’oppose au changement d’intercommunalité de Brienon, Esnon et Ormoy.

Très attendu, l’avis de la commission départementale de la coopération intercommunale a été rendu en fin d’après-midi ce vendredi 11 décembre. Et celui-ci est défavorable au souhait formulé par Brienon-sur-Armançon, Esnon et Ormoy de quitter la communauté de communes Serein-et-Armance pour rejoindre le Migennois.

Au final, après deux heures d’échanges – marquée notamment par une demande de référendum d’initiative citoyenne (RIC) formulée par la conseillère départementale Françoise Roure, et le conseiller municipal et ancien maire de Joigny, Bernard Moraine – Il a été procédé au vote.

Une commission restreinte composée de 15 élus – sur une quarantaine – a alors été formée. Et a rendu son avis. Avec un résultat sans appel : 10 ont voté contre un changement d’intercommunalité pour les trois communes, et quatre seulement ont voté en faveur d’un faveur.

EN SAVOIR+ Infolettre Spéciale de septembre.

Yonne Républicaine

2 décembre

Trois Icaunais condamnés à de la prison pour avoir pris en embuscade des gendarmes et des sapeurs-pompiers à Saint-Florentin

Trois Florentinois étaient jugés ce mercredi 2 décembre en comparution immédiate devant la chambre correctionnelle du tribunal judiciaire d’Auxerre. Poursuivis pour avoir incendié des voitures et pris en embuscade des gendarmes et des sapeurs-pompiers en août et en novembre derniers, ils ont été reconnus coupables et condamnés à des peines d’emprisonnement.

Yonne Républicaine

 

8 novembre

Interrogations autour de la qualité de l’eau issue de la source du Créanton

“Il nous faut réduire les pratiques des agriculteurs pour éviter au maximum les fuites de nitrates vers les nappes souterraines. C’est facile à dire mais, je le sais, ce n’est pas simple à gérer pour les agriculteurs.”
Yves Delot (Maire (LR))

Rappelant que la ville de Saint-Florentin est alimentée via le mélange de la source des Fourneaux et de celle du Créanton, le maire Yves Delot (LR) a détaillé la problématique : “Comme vous le savez, la source du Créanton est polluée par des nitrates. On est à la limite des 50 milligrammes par litre qui est le taux maximum acceptable pour de l’eau potable. Il nous faut réduire les pratiques des agriculteurs pour éviter au maximum les fuites de nitrates vers les nappes souterraines. C’est facile à dire mais, je le sais, ce n’est pas simple à gérer pour les agriculteurs.”

l’article complet dans l’Yonne Républicaine

6 octobre

Le nouveau centre aquatique de Saint Florentin prend forme

Projet phare de la Communauté de communes Serein-et-Armance (CCSA), le futur centre aquatique intercommunal a connu des avancées significatives ces derniers jours. “Nous avons eu une réponse pour presque tous nos appels d’offres, se félicite Yves Delot, le président de la CCSA. L’architecte retenu en a pris réception. J’ai procédé à un rapide examen. Le total respecte nos prévisions budgétaires.”

“Nous partons sur des bassins en inox”

Plusieurs des partis pris de construction sont ainsi confirmés. “Nous partons sur des bassins en inox, détaille-t-il. Le prix est certes plus élevé qu’avec du carrelage, mais le coût de l’entretien sera réduit avec une diminution de 50 % de la consommation de produits chimiques. En effet, l’inox empêche le développement des micro-algues qu’il faut éliminer de manière régulière avec un sol en carrelage dans une piscine.” D’autres partis pris sont aussi confortés : “Nous pourrons installer des jeux d’eau comme des toboggans à l’extérieur du bâtiment“, indique-t-il.

2 septembre

Les insultes contre les maires désormais considérées et jugées comme des outrages.

Le ministre de la Justice a annoncé ce mercredi que les insultes contre les maires seraient désormais considérées comme des outrages, au terme d’une réunion interministérielle à Matignon sur la violence contre les élus.

Nous allons suggérer aux parquets de retenir cette qualification, car le maire qui est insulté, c’est un maire qui, au sens du droit pénal, est un maire outragé“, a déclaré le garde des Sceaux, Eric Dupond-Moretti , qui a annoncé une circulaire “dans les prochains jours, voire dans les prochaines heures” pour répondre aux agressions contre les élus.

 

Vues : 1774

Lien Permanent pour cet article : http://www.venizy.fr/actu_loc-actualite-locale-venizy/