Actualité locale

En direct des media locaux

24 janvier

Yves Delot veut un centre de vaccination dans le Florentinois

Le président de l’intercommunalité Serein-et-Armance a entrepris des démarches pour mettre en place un centre de vaccination à Saint-Florentin.

“Il faudrait dès à présent penser à créer un centre de vaccination sur le territoire de la communauté de communes si l’opération venait à prendre de l’ampleur”, estime Sylvie Delcroix, élue de Héry et vice-présidente en charge de l’action sociale et de la santé. Seule contrainte technique : que le dispositif soit encadré par une équipe composée de médecins et d’infirmiers.

“J’y pris l’initiative d’en créer un à Saint-Florentin pour la communauté de communes, révèle Yves Delot, le maire de la commune et président de l’intercommunalité. L’idée serait de l’ouvrir en semaine de 14 à 17 heures.”
Pas de soucis du côté des infirmières, “je sais que je peux compter sur elles“, assure-t-il. Quant aux médecins… “J’ai écrit une lettre à onze généralistes sur Saint-Florentin, Brienon-sur-Armançon et Neuvy-Sautour la semaine dernière, indique-t-il au conseil. Seuls deux m’ont répondu et positivement. Ils sont prêts notamment à venir sur leurs jours de congé.”

22 janvier

Accident étonnant à Pontigny

Trois véhicules ont été pris dans un accident de la route ce vendredi matin peu avant 10 heures, à Pontigny. L’accident s’est produit au croisement entre la D91 et la rue Feuillée. Le chauffeur d’un camion aurait perdu le contrôle de son véhicule après avoir glissé sur une plaque de métal, présente sur la route. Son camion est venu percuter une voiture conduite par un homme de 81 ans. Un troisième véhicule n’a pas réussi à éviter le camion et l’aurait percuté. Le chauffeur de ce camion, celui de la deuxième voiture et sa passagère n’ont pas été blessés. En revanche, l’octogénaire a été conduit par les sapeurs-pompiers en direction de l’hôpital d’Auxerre.

20 janvier

Changement d’intercommunalité : le préfet dit non à Brienon, Esnon et Ormoy

Le préfet de l’Yonne a suivi l’avis défavorable rendu par la commission restreinte de la CDCI. Brienon, Esnon et Ormoy ne peuvent pas quitter la communauté de communes Serein-et-Armance.

20 janvier

Incendie mortel à Brienon

Un violent incendie a coûté la vie d’un jeune habitant de 14 ans de Brienon-sur-Armançon, mardi soir, 19 janvier. L’incendie s’est produit sur les coups de 20 heures. Un sapeur-pompier a été blessé au moment des faits.

Trois habitations mitoyennes ont été touchées par les flammes. “Une première famille a pu être relogée sur la commune par les services de Domanys, précise le maire. Une deuxième est hébergée par des proches pour l’instant. Il nous faudra trouver une solution perenne dans les jours à venir. Quant à la troisième, je n’ai pas encore eu de discussion avec elle”, expliquait-il peu avant 11 heures.

Toujours selon Jean-Claude Carra, les sapeurs-pompiers ont fait tomber une cheminée ce matin “parce qu’elle menaçait de s’effondrer”. Quant aux militaires de la gendarmerie nationale, ils mènent une enquête afin de déterminer les causes de l’incendie.

L’Yonne républicaine

5 janvier

4800 doses de vaccin livrées à l’hôpital d’Auxerre

Ce mardi 5 janvier 2021, 4.875 doses de vaccin contre le Covid-19 ont été livrées au centre hospitalier d’Auxerre. Stockées sur place, elles seront en partie déployées dès ce mercredi 6 janvier, sur les trois sites pilotes du département, ainsi qu’au centre de vaccination de l’hôpital, qui s’ouvre au personnel soignant dès 14 heures.

4 janvier

Malaisie : une médecin légiste écarte la piste criminelle dans la mort de Nora Quoirin en 2019

La famille de cette Franco-Irlandaise de 15 ans avait réclamé une enquête judiciaire pour déterminer les causes de sa mort. Cette enquête s’est ouverte fin août et a permis d’entendre plus de 40 témoins.

La mort de Nora Quoirin, dont le corps a été retrouvé dans la jungle malaisienne dix jours après sa disparition en 2019, n’est pas due à un meurtre ou à une agression sexuelle, a annoncé une médecin légiste lundi 4 janvier. “Après avoir examiné toutes les preuves pertinentes, j’en ai conclu que personne n’était impliqué dans la mort de Nora Anne [Quoirin]”, a déclaré Maimoonah Aid, estimant qu’il est “plus probable qu’elle soit morte à la suite d’une mésaventure”.

La famille reste néanmoins persuadée que l’enquête n’a pas été suffisamment approfondie et que Nora a été victime d’un enlèvement.

Article complet sur France Info

31 décembre

Saint-Sylvestre
Vente d’alcool à emporter, pétards… Un arrêté préfectoral encadre le week-end du réveillon dans l’Yonne

La préfecture de l’Yonne a pris un arrêté à compter de ce jeudi 31 décembre, 17 heures, jusqu’à dimanche 3 janvier, 8 heures. Il interdit l’utilisation de pétards et autres engins pyrotechniques, la consommation d’alcool sur la voie publique ou encore la vente de combustibles domestiques.

À cela s’ajoute “la vente des combustibles domestiques, dont le gaz inflammable, et de produits pétroliers dans tous récipients transportables ainsi que leur transport par des particuliers”, ainsi que l’interdiction “sur l’ensemble du domaine public et des voies publiques, de la consommation et la vente à emporter de boissons alcooliques et alcoolisées du troisième au cinquième groupe”.

 

23 décembre

Accident de la route au tunnel de Saint-Moré : 2 morts

Un grave accident de la route s’est produit sur la route départementale D 606, à hauteur de la commune de Saint-Moré. Les pompiers ont été engagés sur place à 8h30 ce mercredi 23 décembre 2020.

Un véhicule a quitté la chaussée à la sortie du tunnel et a heurté la glissière de sécurité. Il a terminé sa course dans la Cure sur le toit. Les sapeurs-pompiers et des plongeurs sont sur place. Les gendarmes également. Il y aurait deux victimes, deux hommes âgés d’une trentaine d’années.

21 décembre

Accident mortel ayant coûté la vie à Pascal Lagarde et à son épouse : les suites judiciaires.

Un couple de sexagénaires avait trouvé la mort dans un accident de la route survenu en août 2020, à Héry. Le conducteur à l’origine du drame comparaissait, ce lundi 21 décembre 2020, devant le tribunal d’Auxerre.

“Le choc frontal a été d’une extrême violence. Les voitures ont été réduites quasiment à néant. Deux personnes sont décédées”, rappelle le président Cédric Landais. Ce lundi 21 décembre, un homme de 41 ans comparaissait devant le tribunal correctionnel d’Auxerre. Ce conducteur est à l’origine d’un grave accident survenu le 8 août 2020, sur la D 203, à Héry. Il avait coûté la vie à un couple de sexagénaires. Le prévenu avait été placé en détention provisoire dès sa sortie d’hôpital, le vendredi 18 décembre.
Pas de permis, en excès de vitesse et alcoolisé

L’homme, père de 6 enfants, roulait à près de 110 km/h et n’était pas titulaire du permis de conduire. “Votre taux d’alcoolémie était de 1,61 gramme d’alcool par litre de sang”, précise le président. “Oui, j’ai consommé de l’alcool, reconnait le prévenu. Je me souviens avoir bu une bière. Mais je ne pensais pas conduire après. Je voulais juste rendre service à un ami qui avait besoin de faire des courses à Auxerre. C’est la gentillesse qui m’a amené à cette situation. Si je ne l’aidais pas, c’était un pêché.”

Le prévenu a finalement été condamné à une peine de cinq ans de prison dont une année avec sursis. Le tribunal a décidé son maintien en détention.

Article complet dans l’Yonne Républicaine

11 décembre

La commission départementale s’oppose au changement d’intercommunalité de Brienon, Esnon et Ormoy.

Très attendu, l’avis de la commission départementale de la coopération intercommunale a été rendu en fin d’après-midi ce vendredi 11 décembre. Et celui-ci est défavorable au souhait formulé par Brienon-sur-Armançon, Esnon et Ormoy de quitter la communauté de communes Serein-et-Armance pour rejoindre le Migennois.

Au final, après deux heures d’échanges – marquée notamment par une demande de référendum d’initiative citoyenne (RIC) formulée par la conseillère départementale Françoise Roure, et le conseiller municipal et ancien maire de Joigny, Bernard Moraine – Il a été procédé au vote.

Une commission restreinte composée de 15 élus – sur une quarantaine – a alors été formée. Et a rendu son avis. Avec un résultat sans appel : 10 ont voté contre un changement d’intercommunalité pour les trois communes, et quatre seulement ont voté en faveur d’un faveur.

Voir l’Infolettre Spéciale de septembre.

Yonne Républicaine

 

10 décembre

COVID-19 : l’Yonne en très mauvaise position

 

3 décembre

Accident mortel de Brienon du 15 janvier 2019

Reconnu coupable d’homicide involontaire à Brienon le 15 janvier 2019 alors qu’il avait fait usage de stupéfiants, un Florentinois de 24 ans a été condamné ce 3 décembre 2020 à 18 mois de prison dont douze avec sursis probatoire durant deux ans. Il pourra effectuer ses six mois de détention à domicile, sous surveillance électronique.

Yonne républicaine

2 décembre

Trois Icaunais condamnés à de la prison pour avoir pris en embuscade des gendarmes et des sapeurs-pompiers à Saint-Florentin

Trois Florentinois étaient jugés ce mercredi 2 décembre en comparution immédiate devant la chambre correctionnelle du tribunal judiciaire d’Auxerre. Poursuivis pour avoir incendié des voitures et pris en embuscade des gendarmes et des sapeurs-pompiers en août et en novembre derniers, ils ont été reconnus coupables et condamnés à des peines d’emprisonnement.

Yonne Républicaine

 

8 novembre

Interrogations autour de la qualité de l’eau issue de la source du Créanton

“Il nous faut réduire les pratiques des agriculteurs pour éviter au maximum les fuites de nitrates vers les nappes souterraines. C’est facile à dire mais, je le sais, ce n’est pas simple à gérer pour les agriculteurs.”
Yves Delot (Maire (LR))

Rappelant que la ville de Saint-Florentin est alimentée via le mélange de la source des Fourneaux et de celle du Créanton, le maire Yves Delot (LR) a détaillé la problématique : “Comme vous le savez, la source du Créanton est polluée par des nitrates. On est à la limite des 50 milligrammes par litre qui est le taux maximum acceptable pour de l’eau potable. Il nous faut réduire les pratiques des agriculteurs pour éviter au maximum les fuites de nitrates vers les nappes souterraines. C’est facile à dire mais, je le sais, ce n’est pas simple à gérer pour les agriculteurs.”

l’article complet dans l’Yonne Républicaine

2 novembre

Gendarmes et pompiers visés par des projectiles à Migennes et Saint-Florentin.

Au cours d’interventions de secours à Migennes et à Saint-Florentin, les véhicules des sapeurs-pompiers et des gendarmes de l’Yonne ont été la cible de projectiles. Ces projectiles n’ont pas fait de blessé.

Dans la nuit du samedi 31 octobre au dimanche 1er novembre, à Migennes et Saint-Florentin, “plusieurs véhicules ont été endommagés” confirme ce lundi 2 novembre Tristan Riquelme, directeur de cabinet du préfet de l’Yonne. Ces événements “sont le fait de petits groupes d’individus qui se réunissent tard le soir, afin de commettre des incivilités.” Seuls les véhicules ont été atteints. Aucun blessé n’est à déplorer ni chez les pompiers, ni chez les gendarmes.

Yonne Républicaine

 

11 octobre

Les JO 2024  à Saint-Florentin et Brienon.

Bonne nouvelle pour le milieu sportif icaunais. Sept sites ont été retenus pour servir de centres de préparation pour les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, ce lundi 5 octobre 2020. Ont été retenus : le stade Abbé-Deschamps à Auxerre, le stade Pierre-Bouillot à Auxerre, le complexe sportif Roger-Breton à Sens, les courts du tennis club de Sens, les installations du stand de tir de la Patriote sénonaise, les installations de la Sentinelle de Brienon-sur-Armançon et le stade Jean-Lancray de Saint-Florentin.

6 octobre

Le nouveau centre aquatique de Sait Florentin prend forme

Projet phare de la Communauté de communes Serein-et-Armance (CCSA), le futur centre aquatique intercommunal a connu des avancées significatives ces derniers jours. “Nous avons eu une réponse pour presque tous nos appels d’offres, se félicite Yves Delot, le président de la CCSA. L’architecte retenu en a pris réception. J’ai procédé à un rapide examen. Le total respecte nos prévisions budgétaires.”

“Nous partons sur des bassins en inox”

Plusieurs des partis pris de construction sont ainsi confirmés. “Nous partons sur des bassins en inox, détaille-t-il. Le prix est certes plus élevé qu’avec du carrelage, mais le coût de l’entretien sera réduit avec une diminution de 50 % de la consommation de produits chimiques. En effet, l’inox empêche le développement des micro-algues qu’il faut éliminer de manière régulière avec un sol en carrelage dans une piscine.” D’autres partis pris sont aussi confortés : “Nous pourrons installer des jeux d’eau comme des toboggans à l’extérieur du bâtiment“, indique-t-il.

 

16 septembre

La CCSA ne veut pas des départs de Brienon, Ormoy et Esnon.

Depuis plusieurs mois déjà, le sujet agite le territoire. Lors du conseil communautaire de rentrée de la communauté de communes Serein-et-Armance (CCSA), la volonté des communes de Brienon-sur-Armançon, d’Esnon, et d’Ormoy (*) de quitter la collectivité pour rejoindre la Communauté de communes de l’agglomération migennoise (CCAM)  a encore mis le feu aux poudres.

Les élus de CCSA considèrent notamment que ces 3 communes se sont engagées financièrement sur des projets communs (p.ex.École de musique) et que le départ de plus de 10 000 habitants augmenterait très sensiblement le niveau des impôts versés par les communes restantes de la CCSA.

Yves Delot : “On verra ce que le préfet décide, explique Yves Delot. Moi, je ne cherche que l’intérêt des habitants de ce territoire. Mon sentiment est que ces communes vont rester chez nous. Ce n’est pas l’intérêt de la population de Brienon, par exemple : ils vont payer des impôts plus chers et ils vont entrer dans une com’com très endettée par rapport à la mienne.

voir l’article de l’Yonne Républicaine

2 septembre

Les insultes contre les maires désormais considérées et jugées comme des outrages.

Le ministre de la Justice a annoncé ce mercredi que les insultes contre les maires seraient désormais considérées comme des outrages, au terme d’une réunion interministérielle à Matignon sur la violence contre les élus.

Nous allons suggérer aux parquets de retenir cette qualification, car le maire qui est insulté, c’est un maire qui, au sens du droit pénal, est un maire outragé“, a déclaré le garde des Sceaux, Eric Dupond-Moretti , qui a annoncé une circulaire “dans les prochains jours, voire dans les prochaines heures” pour répondre aux agressions contre les élus.

 

Vues : 1374

Lien Permanent pour cet article : http://www.venizy.fr/actu_loc-actualite-locale-venizy/